Les impayés battent des records en 2009

Lu sur e24 :

Le nombre de défauts de remboursement de paiement des obligations d’entreprises bat des records en 2009, sociétés américaines en tête, selon une étude de Standard and Poor’s.

Le nombre d’entreprises faisant défaut sur le remboursement de leurs obligations bat des records en 2009, dépassant d’ores et déjà le total de 2008, selon une étude de l’agence d’évaluation financière Standard and Poor’s (SP) publiée jeudi 20 août.

Entre le premier janvier et le 12 août, « 201 émetteurs (de dette, ndlr) ont connu un défaut de paiement dans le monde, avec une incidence sur un total de 453,1 milliards de dollars de dette », indique SP dans son étude. « En comparaison, il y a eu 126 défauts de paiement en 2008, pour une dette affectée de 433 milliards de dollars », explique l’agence.

Majorité américaine

Parmi les entreprises mises en défaut, la majorité (143) est américaine, 34 sont basées dans les pays émergents, douze sont européennes et dix canadiennes.

Le taux de défauts sur douze mois des entreprises classées comme « spéculatives », c’est-à-dire dont la dette à long terme est notée « B- » ou moins, est monté à 8,58% en juillet 2009, contre 8,25% en juin, soit un taux désormais dix fois plus élevé qu’à la fin 2007 (0,79%).

J. Bx avec AFP

Les risques d’impayés à l’export en très nette hausse

La crise est sérieuse. La Coface a annoncé le 19 janvier à Paris une hausse de 47 % de son indice des incidents de paiement dans le monde pour les onze premiers mois de 2008. Une hausse supérieure à ce qu’ils avaient enregistré en 2001 (+ 30 %), mais comparable aux précédentes crises des années 90.
Cette progression se ressent particulièrement dans les pays industrialisés touchés par la bulle immobilière : +130 % en Espagne, + 65 % aux Etats-Unis, + 64 % au Royaume Uni, + 70 % en Irlande… (contre + 40 % au Japon, + 25 % en Allemagne, + 36 % en Italie).
Plus d’infos :
http://www.lemoci.com/node/15147

Relancez vos clients

Que votre client soit fidèle ou non, dès le dépassement du délai de paiement de la facture, vous ne devez pas hésiter à le relancer. Faites-le donc immédiatement et de la manière qui vous semble la plus adaptée : par téléphone, en face-à-face ou par courrier. Lire la suite